La seconde génération du Tiguan débarque avec une déclinaison Allspace de 7 places afin de supprimer définitivement le vide entre le Tiguan et le Touareg. Raffinement et caractéristiques intéressantes sont au menu.

Mensurations, habitacle et nouveauté

L’envie de se fondre dans la masse tout en gardant son ADN a été certainement le voeu le plus cher des ingénieurs du groupe allemand car cette Tiguan rassure par sa silhouette. Plus grande que la Tiguan classique de 22cm, les courbes longitudinales du Allspace vont jusqu’à 4,70m. Cette augmentation de taille est très bien ressentie entre l’empattement et l’arrière du véhicule. On note d’ailleurs une magnifique ressemblance avec l’Atlas et la,Compass. Les barres de toit (de série) sont observées sur la nouvelle Tiguan Allspace pendant que les sorties d’échappement (en trapèze) redéfinissent le désigne du bouclier arrière.

Dans le cockpit, on est accueilli par des matériaux de qualité avec une présentation qui donne l’air d’être vraiment installé dans une voiture haut de gamme. On notera la qualité de l’écran 8 pouces ainsi que de son ergonomie. Dommage qu’on ne puisse pas profiter de cette instrumentation numérique à 100% en entrée de gamme comme sur la concurrente Peugeot 5008. L’habitabilité propose en outre plus d’espace aux genoux pour les passagers et l’option des deux places derrières (occasionnelles plutôt car il ne faut pas dépasser 1,75m) montre la générosité de la Tiguan Allspace. Cette générosité s’étend aussi vers le coffre avec une capacité comprise entre 267 litres en 7 places, 760 litres en 5 places et 1920 litres quand la banquète arrière est rangée.

  

Moteur et tarifs

La Tiguan Allspace est disponible en six motorisations de 110 kW (150 ch) à 176 kw (240 ch). A notre avis, elle se vendra beaucoup plus avec le moteur diesel de 150 chevaux contrairement à notre version d’essai qui arborait un bloc assez ambitieux composé d’un moteur 2,0 litres BI-TDI développant 240 chevaux. Disponible déjà à partir de 32.900 euros, certes, avec quelques options élémentaires, elle affiche des prix un peu au dessus de la concurrence. Elle peut même se permettre d’allègrement dépasser les 60.000 euros. En fin de compte, ”quant on aime on ne compte pas” d’autant qu’elle est totalement métamorphosée pour plaire même si sa masse et son intérieur déçoivent un peu.